Ma vision

Ce qui compte pour moi est de prendre en considération l’individu dans sa globalité. Le traitement vise à corriger les déséquilibres à partir de la lésion primaire à l’origine du désordre douloureux, même si cette lésion se retrouve à distance de la zone semble-t-il lésée.

Ma pratique est donc une approche très différente de la masso-kinésithérapie dite classique, plus analytique.

Une vision différente du corps

La kinésithérapie classique est une méthode analytique de traitement par le mouvement, le massage, la physiothérapie et parfois la balnéothérapie. Le corps est regardé et traité zone par zone.
Ici, le corps est traité de manière multi-dimensionnelle. La kinésithérapie que pratique Sophie MALFAIT est guidée par une connaissance approfondie des chaînes corporelles.
Il en existe plusieurs: les chaînes musculaires, les chaînes lésionnelles chronologiques et les chaînes émotionnelles de compensation.

Les séances sont individuelles

Je vous consacre de 45 à 60 minutes pendant lesquelles je vous accompagne tout au long de la séance. Pas d’interruptions intempestives à cause du téléphone.

Vous êtes ma priorité

Aucun patient ne sera traité en même temps que vous.

Les séances sont indolores

Je suis persuadée que lorsque le corps a mal, il se défend. Quand des techniques de soin ne respectent pas le seuil de la douleur des patients, les effets de ces réactions de défense annulent les bénéfices du traitement. Je recherche une action progressive, mesurée et l’avancée du traitement se fait au rythme de votre corps, pas au rythme d’un quelconque protocole thérapeutique standardisé.

Laisser le temps au corps

La douleur ou le manque de mobilité qui vous arrive maintenant est le résultat d’années de micro-traumatismes et autres déséquilibres. Bricoler le corps pour qu’il puisse continuer à fonctionner clopin-clopant sans que vous ayez plus de considération pour lui qu’avant n’est pas notre propos.
Je vous aide à réparer votre corps et à revenir quelques années en arrière. Mais je ne suis pas une faiseuse de miracle. Il vous a fallu du temps pour vous abimer. Il vous faudra du temps et de l’assiduité pour vous réparer. Et encore du temps pour optimiser votre potentiel corporel.